Les femmes enceintes mettent en danger la santé de leur bébé à cause de cette tendance

Les femmes qui veulent manger leur placenta le préparent selon une recette (par exemple, en smoothie, frit avec des légumes ou en lasagnes). D’autres, qui ne veulent pas manger le placenta directement, peuvent commander dans certaines pharmacies des kits pendant la grossesse. Immédiatement après la naissance, elles doivent retirer un morceau du placenta et l’envoyer pour que les pharmaciens puissent en faire des granulés ou des pommades.

Derrière la consommation du placenta se cache le souhait ou la croyance de certaines mères qu’elles pourraient ainsi absorber des nutriments importants (par exemple le fer) du placenta, ce qui leur redonnerait un coup de boost après un accouchement épuisant. Les gélules placentaires auraient des effets encore plus importants car elles peuvent être utilisées pendant plusieurs années. Elles sont également censées vous remettre en forme, lutter contre les insomnies, soutenir la production de lait, aider à lutter contre la dépression post-partum et stabiliser l’équilibre hormonal. Après la période post-partum et l’allaitement, elles peuvent continuer à être utilisées contre les rhinites et les douleurs mineures.

Lire la suite sur @ Lastucerie