Les gyms reculent, mais invitent leurs clients à contester

MONTRÉAL — Tout indique que les dirigeants des quelque 200 centres de sport qui ont annoncé lundi dernier qu’ils allaient rouvrir leurs établissements jeudi en défiant la loi aient choisi de reculer.

Ils annoncent mercredi matin qu’ils ont pris la décision d’inviter plutôt leurs clients à une contestation devant leurs installations jeudi à partir de 8h30. Ils assurent que cette contestation sera menée en conformité avec les règles sanitaires en vigueur pendant la pandémie de coronavirus.

Mardi, le premier ministre François Legault a annoncé que lors de sa réunion hebdomadaire du lendemain, le conseil des ministres pourrait adopter un décret fixant les montants des amendes à être distribuées aux établissements et à leurs clients qui choisiraient de défier la loi.