Les masques “made in France” étaient en réalité chinois : une entreprise de Châteauroux démasquée

Les masques fabriqués en Asie étaient ensuite reconditionnés dans des boîtes affublées du logo « Made in France ». Un tour de passe-passe qui a permis à l’usine Coveix de duper les consommateurs pendant six mois. C’était sans compter sur la dénonciation d’un salarié.

Les conditions de travail pour les salariés de l’usine Coveix posent également problème. « Il y avait des toiles d’araignées, la poussière passait », dénonce auprès de France Bleu ce même salarié. Brandon Bitterman, un autre employé, rapporte également « de la poussière sur les machines et sur les masques ». « C’était toujours dégueulasse », souligne-t-il.

Lire la suite sur @ Lescrieursduweb