Les restaurateurs qui bravent la fermeture obligatoire seront privés du fonds de solidarité

Ce week-end encore, ce sont un commissaire de police et un vice-procureur qui ont été contrôlés dans un restaurant qui ouvrait clandestinement à Carpentras, dans le Vaucluse.

Il a expliqué : «C’est extrêmement dur pour les restaurateurs moralement et économiquement, ça ne justifie en rien de ne pas respecter les règles sanitaires (…). Tous ceux qui restent ouverts seront suspendus pendant un mois de l’accès au fond de solidarité». Mais ce n’est pas tout, le ministre de l’Économie a ajouté qu’en cas de récidive «ils n’y auront plus accès du tout».

Pour rappel, l’aide du fonds de solidarité s’élève à 10 000 euros par mois ou une indemnisation de 20% du chiffre d’affaires 2019 dans la limite de 200 000 euros par mois.