Les transporteurs se demandent comment ils devront gérer le retour des voyageurs

Le ministre des Transports, Marc Garneau, a annoncé jeudi que les voyageurs aériens à l’étranger devront présenter la preuve d’un test moléculaire négatif – connu sous le nom de test PCR, réalisé avec un écouvillon nasal – qui aura été effectué dans les 72 heures avant le départ, à moins que le test ne soit indisponible dans ce pays.

Le président et directeur général du Conseil national des lignes aériennes du Canada, Mike McNaney, dit que le ministère des Transports n’a pas encore fourni une liste des agences étrangères dont les tests sont jugés acceptables. Il ajoute que le ministère n’a pas non plus précisé comment les employés des compagnies aériennes devront déterminer si un document de test est valide.