Les végétariens pourraient être plus exposés au risque de fractures osseuses

Les végétaliens et les végétariens pourraient être plus exposés au risque de fractures osseuses que les mangeurs de viande, selon une vaste étude longitudinale publiée dimanche dans la revue BMC Medicine.

Les fractures à l’âge adulte et aux âges plus avancés sont courantes, mais des études antérieures ont montré que les végétariens ont une densité minérale osseuse inférieure à celle des non-végétariens.point 192 | La densité osseuse est « une mesure de la quantité de minéraux (principalement du calcium et du phosphore) contenue dans un certain volume d’os », selon l’Institut national américain du cancer.point 377 |

Des apports nettement plus faibles en calcium et en protéines alimentaires ont également été signalés chez les personnes qui ne mangent pas de viande.point 132 | Malgré ces recherches préalables, les associations entre les régimes végétariens et les risques de fractures n’ont pas été claires jusqu’à présent, selon l’étude.point 300 | 1