L’état d’esprit du voyageur urbain

Il y a quelques années, je me suis lancée dans un défi amusant, le Morning Walk Project, sans savoir qu’il me préparait à la période de déplacements limités que nous vivons présentement.

Pendant tout un mois, j’ai quitté la maison tôt le matin pour marcher durant une heure. Je m’étais donné comme consigne de ne jamais emprunter la même boucle deux fois, prenant chaque matin un chemin différent.

On marche en moyenne un kilomètre en 15 minutes, soit 4 km/h. J’ai donc exploré plus de 124 kilomètres de rues et ruelles autour de mon quartier, dans l’Est de la ville.

Observant tous les détails sous mes yeux, dans les jardins, sur les clôtures, sur les murs, aux fenêtres des habitations, sans agenda, par curiosité, pour le pur plaisir ludique de découvrir, dans le moment présent. Bref, j’étais entièrement dans l’état d’esprit du voyageur.

Lire la suite sur @ L\'express