Lever du soleil dans les Beaches (3) : pour les amateurs d’art

Ensuite, je vous suggère un circuit de 3.6 kms bardé d’art de la rue, auquel s’ajoute le plaisir d’un simple café et celui d’une pièce d’art public bien cachée.

Pour emprunter la métaphore de Forrest Gump, les levers de soleil sont comme une boîte de chocolats, tu ne sais jamais sur quoi tu vas tomber. Et c’était le cas des matins du 24 au 30 mars.

Le premier matin pluvieux n’offrait pas de soleil, mais des canards. On dirait que j’en croise plus souvent quand il fait… un temps de canard.

Mais ciel couvert ne veut pas nécessairement dire absence de couleurs. Un peu plus tard dans la semaine, une lueur rose et diffuse s’est pointée timidement à travers les nuages, durant quelques minutes, avant de disparaître.

Lire la suite sur @ L\'express