Luc Ferry: «On n’est pas obligé d’insulter les gens pour défendre la liberté d’expression»

Les établissements scolaires ont rendu hommage ce lundi matin à Samuel Paty. Le professeur a été assassiné par un Tchétchène radicalisé après avoir donné un cours où il avait montré des caricatures de Mahomet. Un livre contenant certains de ces dessins satiriques politiques et religieux est maintenant diffusé dans les lycées, afin d’enseigner la liberté d’expression.

L’ancien ministre de l’Education Luc Ferry a déclaré ce lundi que s’il devait enseigner la liberté d’expression, il montrerait des caricatures de toutes les religions sauf celles qu’il juge insultantes.

Luc Ferry, qui est également philosophe, pense «on n’est pas obligé, pour (l’)enseigner, de montrer des caricatures qui sont à la limite de la pornographie».point 142 | L’ancien ministre de l’Education a expliqué à francinfo que s’il devait se trouver face à une classe de terminale, il montrerait «éventuellement celles de Charlie (Hebdo), mais qui mettent en scène aussi bien Jésus, Moïse et Mahomet.point 361 |