Manifestants armés et drapeaux américains incendiés à Portland

Des manifestants armés de fusils d’assaut ont brûlé des drapeaux américains et défilé, sans violence malgré la confusion post-électorale, dans les rues de Portland, dans le nord-ouest des États-Unis, dans la nuit de mardi à mercredi.

L’enclave libérale située dans l’Oregon craignait des affrontements armés après des mois de manifestations tendues entre activistes d’extrême gauche, miliciens d’extrême droite et police fédérale.

Après la proclamation de sa réélection par le président sortant Donald Trump face au démocrate Joe Biden, alors que des États clés n’ont pas fini leur dépouillement, des militants se sont rassemblés devant le tribunal fédéral de Portland, l’épicentre des manifestations antiracistes très tendues ayant émaillé l’été.