Manon Massé se porte à la défense d’Elisabeth Rioux

La polémique entourant la dénonciation de l’influenceuse Elisabeth Rioux, qui a accusé cette semaine son ex-conjoint de violence conjugale, s’est transportée jeudi dans l’arène politique.

La co-porte-parole de Québec solidaire Manon Massé s’est tournée vers Facebook jeudi pour déplorer le fait que «quand c’est sorti dans les nouvelles, on a parlé de tout sauf du courage que ça lui a pris pour dénoncer».

Selon Manon Massé, plutôt que de s’attarder à la plateforme sur laquelle la jeune mère a choisi de se vider le coeur, «on aurait dû parler de violence conjugale».

L’élue solidaire a rappelé que le confinement avait des impacts sur la santé mentale des Québécois et pouvait exacerber la violence dans les foyers.