Même si nous n’étions pas faits l’un pour l’autre, tu me manques beaucoup…

Un jour, nous étions obsédés l’un par l’autre et le lendemain, c’était comme si nous étions devenus de parfaits étrangers.

Tout le monde a dit que c’était parce que nous n’étions plus dans cette étape de la lune de miel, cet instant d’euphorie ; ce beau moment, plus ou moins long dans chaque relation où nous sommes aveuglés ou engourdis par l’autre, pardonnant ses défauts ou allant même jusqu’à les trouver mignons.

Moi, j’étais complètement sous le charme de chaque particule de ton être, nageant dans la mer de cet amour qui jour après jour me semblait être le premier. Avec excitation et anticipant de beaux moments, je t’ai exposé mon vrai moi.

Lire la suite sur @ Incroyable