Militer avec un hidjab, comme marcher sur un fil de fer

Admirés par certains, conspués par d’autres. Les activistes qui se consacrent à une cause sont-ils des héros incompris ou des casseurs insolents? Dans la série «À qui la rue? – Portraits d’activistes», le HuffPost Québec va à leur rencontre pour discuter de leurs motivations et de leurs combats.

Lorsqu’elle prononce un discours pendant une manifestation, Marwa Khanafer pèse chacun de ses mots avec attention. Vêtue de son hidjab, elle sait qu’elle n’a pas le droit à l’erreur. Elle a appris à ses dépends qu’un mot choisi à la légère peut se retourner contre elle et, surtout, contre toute sa communauté.

«Lorsque je fais une erreur, on le prend comme si je représentais toutes les femmes musulmanes», déplore la jeune militante. «Mais si je fais quelque chose de bien, alors là on l’associe juste à ma personne comme tel.»