Moins difficile de travailler avec un président Joe Biden, selon Justin Trudeau

OTTAWA — À la veille du scrutin présidentiel aux États-Unis, le premier ministre Justin Trudeau admet que le Canada aura sans doute moins de difficultés à travailler avec une administration Biden.

M. Trudeau, qui est resté très prudent dans ses commentaires jusqu’ici au sujet de l’élection américaine, a quelque peu laissé tomber sa garde dans une entrevue accordée à la radio Énergie 98,9 de Québec lundi matin.

Tout en rappelant que les États-Unis sont «notre plus grand allié» et «notre plus grand partenaire économique», le premier ministre a reconnu que les quatre dernières années n’avaient pas été de tout repos.

«On a vu, au fil des dernières années, qu’on peut passer des années difficiles», a affirmé M. Trudeau en entrevue, en mentionnant la renégociation de l’accord de libre-échange nord-américain et les tarifs «injustes» imposés sur le secteur de l’aluminium à deux reprises.