Mort d’Idir : de quoi est décédé le célèbre chanteur kabyle ?

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Dès l’annonce de la mort d’Idir, sur les réseaux sociaux, les hommages se comptent par milliers. Sur Twitter, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a fait part de son “immense tristesse”. “Avec sa disparition, l’Algérie perd un de ses monuments”, écrit-il. “Tu as marqué mon enfance (…) Je n’oublierai jamais notre rencontre”, écrit sur Instagram la légende du football français Zinédine Zidane, originaire de Kabylie, région où se concentre la plus grande partie de la minorité berbérophone d’Algérie. Se son côté, Emmanuel Macron a salué “une voie unique” qui “chantait ses racines kabyles avec la mélancolie d’un exilé et la fraternité des peuples avec les espoirs d’un humaniste”. Le chanteur français Patrick Bruel, né en Algérie et qui avait fait un duo avec Idir, a salué une “grande voix”. Même l’Unesco rend hommage à “un ambassadeur éminent des cultures kabyle et berbère”.