Oise : Une jeune femme a été séquestrée, violée et poignardée

Le procureur de la République à Senlis, Jean-Baptiste Bladier, a expliqué que la victime, née en 2001, se trouvait dans le logement de «certains des mis en cause en raison de liens amicaux entre certains d’entre eux et une de ses amies».

Mais au cours de la nuit, la jeune femme aurait «subi plusieurs viols, outre de nombreuses violences, ainsi qu’un coup de couteau dans le dos».

D’après les premiers éléments de l’enquête, les individus s’en seraient pris à la victime parce qu’elle a refusé «des avances très insistantes d’un des participants».

L’un des gérants du magasin, précisant que la jeune femme avait « le visage tuméfié » raconte : «Elle était sous le choc et avait l’air d’avoir très peur. Elle ne voulait pas appeler la police mais il fallait la protéger. Imaginez que ceux qui lui ont fait ça essaient de la retrouver».