Paris : Un camp de migrants s’installent sur le parvis de l’hôtel de ville

Une centaine de familles, dont 59 enfants, 15 femmes enceintes, demandent une « augmentation du nombre de places dans les dispositifs d’hébergement« .

Ils viennent surtout de Somalie, d’Afghanistan et de Côte d’Ivoire et demandent une « augmentation du nombre de places dans les dispositifs d’hébergement« .

Pour Maël de Marcellus, une « refonte du premier accueil » est indispensable, «ce n’est pas normal que pour les primo-arrivants la rue devienne un passage obligé en arrivant en France ». Les primo-arrivants représentent 50% de ces personnes.