Pelosi cherche un moyen d’enlever les codes nucléaires à Trump

“Ce matin, j’ai parlé avec le chef d’état-major américain Mark Milley pour discuter des précautions disponibles afin d’éviter qu’un président instable ne lance des hostilités militaires ou accède aux codes de lancement et ordonne une frappe nucléaire”, a écrit la présidente de la Chambre des représentants dans une lettre à son groupe parlementaire. 

“La situation avec ce président déséquilibré ne pourrait pas être plus dangereuse”, a-t-elle poursuivi en promettant que le Congrès agirait si Donald Trump ne quittait pas “de façon imminente et volontairement” la Maison Blanche.

Nancy Pelosi n’a pas précisé la nature de cette action bien qu’elle ait évoqué, depuis l’intrusion au Capitole, la possibilité d’une nouvelle procédure de mise en accusation.