Pensionnats: des survivants veulent voir des monuments dans les capitales

OTTAWA — Le gouvernement fédéral et ceux des provinces et des territoires doivent ériger des monuments dans les capitales à travers le pays en mémoire des survivants des pensionnats fédéraux pour Autochtones et de leurs proches, affirme la directrice du Centre national pour la vérité et la réconciliation (CNVR), un organisme établi au Manitoba.

Devant le Comité du patrimoine canadien à la Chambre des communes, lundi, Stephanie Scott a fait valoir que les symboles représentent un remède puissant pour apporter du réconfort aux survivants et pour ne pas perdre de vue ce qu’ils ont vécu.

«Les Canadiens doivent connaître la vérité et comprendre ce qui est arrivé si l’on veut établir réellement une réconciliation et une guérison», a-t-elle affirmé. «La commémoration et l’éducation sont cruciales pour saisir la complexe et douloureuse histoire que nous partageons en tant que Canadiens autochtones et non autochtones», a poursuivi Mme Scott.