Petit-déjeuner, “super-congélateurs” et Lego: l’aventure du vaccin en Allemagne

Özlem Türeci et Ugur Sahin, dirigeants de la start-up de biotechnologie BioNTech, tombent d’accord : “Nous devons donner le coup d’envoi” des recherches sur un vaccin contre un nouveau virus qui sévit en Chine.

Ugur Sahin vient de lire une publication scientifique décrivant la propagation fulgurante de ce virus à Wuhan. “Il en a conclu qu’il y avait de fortes chances qu’une pandémie puisse être imminente”, raconte son épouse, Mme Türeci.

C’est le point de départ d’une épopée qui aboutira à l’élaboration du premier vaccin contre le Covid-19 à être autorisé dans le monde occidental. Une prouesse réalisée en un temps record.

Le 24 janvier, le couple décide donc que toutes les ressources de leur PME, allouées jusqu’ici à la recherche sur les immunothérapies contre le cancer, seront désormais consacrées à mettre au point un remède contre cette pneumonie virale d’origine inconnue.