Peut-on craindre une amende si on se touche le visage en public ?

Ce texte évoque pour la première fois depuis le début de l’épidémie de Covid-19 l’idée de gestes barrière.

Néanmoins, une quesiton se pose : pourrait-on à l’avenir être sanctionné si on ne respectait pas ces gestes sanitaires ? Un juriste s’est penché sur la question en mettant un coup de projecteur sur l’idée que ne pas se laver les mains, éternuer ou se toucher le visage, pourrait être passible d’une amende de première catégorie…

D’après le juriste Nicolas Hervieu, dans ce décret publié le 11 mai, un détail est omis, et pourrait avoir des conséquences sur le grand public :

En effet, en France le fait de violer les interdictions et obligations contenues dans un décret est censé être sanctionné d’une contravention de 38 euros. 

Lire la suite sur @ Ohmymag