Plusieurs cas d’encéphalites à tiques ont été détectés dans le département de l’Ain

Ce jeudi 28 mai, l’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes et la préfecture de l’Ain ont alerté de 26 cas d’encéphalite à tiques confirmés ou probables dans le département de l’Ain.

Ces cas d’encéphalite à tiques proviendraient probablement de produits alimentaires. Les fromages au lait cru de chèvre et de vache d’une exploitation agricole du bassin d’Oyonnax, ont été rappelé et retiré des rayons. L’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes et la préfecture de l’Ain ont indiqué dans un communiqué que 50% des personnes malades avaient consommé ces produits.

Une source a révélé que « afin d’écarter l’hypothèse d’une infection au nouveau coronavirus, une majorité de patients a fait l’objet d’un test virologique, associé pour certains à un contrôle sérologique ». Ces tests se sont révélés négatifs.

Lire la suite sur @ Vonjour