Policiers percutés à Colombes: profil psy et mobile terroriste en question

Les conclusions de l’expert sur l’état mental du jeune homme de 29 ans, connu pour des antécédents psychiatriques remontant à 2012, pèseront lourd dans la décision du parquet national antiterroriste (Pnat) de se saisir ou non de l’enquête, actuellement aux mains du parquet de Nanterre.

Dans ses premières déclarations après son interpellation, Youssef T., inconnu des services de renseignement, avait invoqué “la situation” en Palestine tandis que les enquêteurs ont retrouvé dans sa voiture un couteau et une “lettre expliquant son geste”, selon les autorités.

Entendu ensuite par les enquêteurs, il a affirmé qu’il “voulait mourir en tuant des policiers”, a appris l’AFP de source proche du dossier.