Pourquoi des passagères d’un avion ont subi des examens gynécologiques forcés au Qatar

Au Qatar, les passagères d’un avion ont été forcées de passer des examens gynécologiques par les autorités. Une humiliation motivée par une raison tout à fait absurde.

« (Les fonctionnaires) forçaient les femmes à subir des examens corporels essentiellement des tests forcés de Papanicolaou (des frottis, ndlr) », a expliqué à l’AFP une source à Doha elle-même informée de l’ouverture d’une enquête interne.

Pour le personnel, ces femmes ont donc tout simplement participé à « des recherches » qui n’auront finalement servi à rien. Dimanche, l’aéroport de Doha a appelé la mère de l’enfant à se manifester : « Le nouveau-né reste non-identifié, mais il est en bonne santé aux mains du personnel médical et social. »

Lire la suite sur @ Gentside