Pourquoi la perte d’un parent est la plus grande des douleurs pour un enfant ?

La perte d’un parent marque un tournant dans la vie d’un enfant. Ceux qui nous ont mis au monde, nous ont aimé, blanchi, nourri et ont été un repère de vie essentiel, rendent leur dernier souffle. Commence alors un deuil particulièrement pénible et déroutant. L’enfant orphelin doit survivre à ce décès et tenter de se reconstruire après cette épreuve traumatisante qui le change pour toujours.

Pour un enfant, les parents sont l’ultime refuge face aux aléas de la vie. Lorsqu’on a des problèmes, que l’on se sent en insécurité, nous savons qu’on peut toujours revenir vers eux pour un peu de réconfort. Que cette représentation corresponde à la réalité ou non, la perte de ce repère fragilise l’enfant orphelin et induit un fort sentiment de vulnérabilité.

Lire la suite sur @ Incroyable