Pourquoi le droit à l’avortement doit-il encore être amélioré ? (ITW)

L’accès à l’avortement, même s’il a été légalisé, reste aujourd’hui un droit menacé, partout dans le monde, au moment même où des parlementaires se battent pour faire allonger le délai de l’IVG en France.

Toutefois, alors qu’en France, l’avortement est légalisé et qu’une femme sur trois y a recours au cours de sa vie, il ne cesse d’être remis en cause. Selon Danielle Hassoun, gynécologue et obstétricienne à l’hôpital Delafontaine de Saint-Denis : “Plus de trente ans après la loi Veil, l’IVG reste un tabou”.

Fin 2018, le président du Syndicat national des gynécologues obstétricien.ne.s français.e.s qualifiait encore l’avortement d’homicide. Ce même syndicat menaçait en 2019 de faire la grève des IVG pour se faire entendre du Gouvernement, alors qu’il s’agit d’un droit reconnu aux femmes.

Lire la suite sur @ Ohmymag