Pourquoi les femmes trompent-elles leur homme ?

Si la problématique des relations extra-conjugales attribue souvent la majorité des torts aux hommes, leurs homologues féminines ne sont pas en reste, contrairement à la croyance collective. En effet, avoir une aventure est loin d’être un privilège masculin. Des experts se sont penchés sur le sujet. 

Selon une étude du Kinsey Institute à l’université de l’Indiana portant sur 918 hommes et femmes âgés de 31 ans en moyenne, la différence en matière d’infidélité selon le sexe n’est pas significative. D’après leurs résultats, 23,2% des hommes et 19,2% des femmes interrogés ont révélé avoir trompé leur partenaire. Un constat rejoint par le site de rencontres Ashley Madison, spécialisé dans les relations extraconjugales, qui indique que les femmes sont tout aussi capables d’entretenir une relation adultère. Cité par Au Féminin, son fondateur explique qu’assimiler l’infidélité aux hommes relève du cliché et d’idées préconçues, fausses et réductrices. Il fait notamment référence à la place de la femme qui a grandement évolué au sein de la société, avec plus de libertés, dont celle d’être infidèles. Un sondage américain mené par The National Opinion Research Center a également découvert qu’entre l’âge de 18 et 29 ans, les femmes étaient plus susceptibles de tromper que les hommes appartenant à ce même groupe, avec une hausse considérable de l’infidélité féminine entre les années 1990 et 2010.