Pourquoi les sécrétions vaginales décolorent les culottes ?

Les pertes vaginales sont tout à fait normales et ont un rôle important dans l’équilibre de la flore vaginale. Elles proviennent de l’évolution normale des taux d’estrogène et permettent de nettoyer naturellement l’intérieur de vagin, expulser les germes et lutter contre les impuretés.  En revanche, il arrive quelquefois que celles-ci soient le résultat d’une vaginite provoquée par une infection. Lorsque leur abondance, leur couleur, leur odeur ou leur aspect change, il est important d’y prêter attention afin d’identifier l’origine de ce déséquilibre physiologique.

Les femmes commencent à avoir des pertes dès la puberté. Comme susdit, le vagin sécrète les leucorrhées sous l’influence des estrogènes. Lorsque les taux de ces hormones sont élevés, le col de l’utérus produit un mucus qui provoque un écoulement de liquides en faible quantité. On observe généralement une augmentation des taux d’œstrogène quelques jours avant la libération de l’ovule, quelques temps avant les premières menstruations, pendant le début de grossesse ou encore chez les femmes qui prennent de traitements médicamenteux contenant des estrogènes.  Ces pertes dites normales sont inodores, liquides et blanchâtres. Après la puberté, le volume et l’aspect de la glaire cervicale varient en fonction du cycle menstruel. Au milieu du cycle, la quantité de mucus sécrétée est plus importante et plus fluide. A contrario, pendant la ménopause, les taux d’œstrogènes diminuent ce qui entraine une baisse des sécrétions vaginales.  

Lire la suite sur @ Incroyable