“Pratiques commerciales trompeuses” : des plaintes déposées contre les sociétés des mini-prêts

Depuis le début de la crise sanitaire, les sociétés chargées des minis-prêts n’ont cessé de se multiplier. Mais certaines d’entre elles sont redoutables.

Plus besoin de faire beaucoup d’efforts pour être dépanné, car actuellement tout se fait à partir de quelques clics seulement, grâce aux nombreuses sociétés chargées des minis-prêts sur internet. Mais attention, certaines d’entre elles peuvent rapidement représenter un poids conséquent, avec des taux d’intérêt élevés.

En effet, depuis un certain temps, ces minis-crédits sont dans le viseur du gouvernement car la plupart des consommateurs ne connaissent pas très bien leur coût total.

Pour cela, le député de Dordogne, Philippe Chassaing a notamment auditionné les nouveaux acteurs de ce marché pendant sa mission concernant le surendettement des consommateurs.

Lire la suite sur @ Amomama