QS donne un congé parental à trois députés en attendant une véritable politique

Catherine Dorion (Taschereau), Émilise Lessard-Therrien (Rouyn-Noranda–Témiscamingue) et Sol Zanetti (Jean-Lesage) bénéficieront de cet accommodement, les deux premières ayant déjà accouché dans les dernières semaines.

À l’heure actuelle, un élu qui devient parent au Québec n’a droit à aucun congé parental payé, les députés n’étant pas admissibles au Régime québécois d’assurance parentale (RQAP).

En juin dernier, les députés ont adopté ensemble une motion pour qu’un congé parental soit instauré d’ici la fin de l’année. Les modalités, quant à la durée et au montant des prestations, doivent être déterminées par un comité indépendant.

D’ici là, Manon Massé hérite du dossier de la Capitale-Nationale et Gabriel Nadeau-Dubois, celui de la santé et des services sociaux. En clair, ils libèrent leurs trois collègues de pratiquement toutes leurs tâches pendant au plus quelques mois.