Quand les jeunes ont peur d’infecter grand-papa

«Un bon truc que je donne aux parents, c’est d’y aller en fonction des questionnements de l’enfant. S’il pose des questions, c’est qu’il est prêt à entendre la réponse, explique-t-elle. On suit son rythme en accueillant ses émotions progressivement. Si on sent qu’il est prêt à aller plus vite, go!»

Pour pouvoir les informer adéquatement, leur donner l’heure juste, tout en les rassurant, les parents ont le devoir d’être très au fait de l’évolution de la pandémie ainsi que de la santé de ceux qu’ils côtoient. Ils doivent pouvoir expliquer pourquoi la Santé publique impose ces mesures ou les allège à certains moments précis – et qu’ainsi les risques d’infection demeurent contrôlés.