Que risque l’homme qui a violemment giflé Emmanuel Macron ?

Ce mardi 8 juin 2021, Emmanuel Macron a été agressé lors d’un déplacement dans la Drôme. Deux hommes ont été interpellés, dont celui suspecté d’avoir giflé le chef de l’État. Que risque-t-il ?

Si dans le code pénal français, il n’y a pas d’infraction de violence spécifique au président de la République, on trouve une infraction de violence sur une personne dépositaire de l’autorité, détaille Ouest France.

Ainsi, selon l’article 222-13 du code pénal, “les violences ayant entraîné une incapacité de travail inférieure ou égale à huit jours ou n’ayant entraîné aucune incapacité de travail sont punies de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 € d’amende”. L’homme qui a giflé Emmanuel Macron risque donc 3 ans de prison et 45.000 euros d’amende. À noter, ces sanctions sont des peines maximales encourues. La justice est la seule dépositaire des poursuites engagées.

Lire la suite sur @ Ohmymag