Que se passe-t-il si Trump refuse de quitter la Maison Blanche ?

“Dès que cette élection sera terminée, nos avocats seront prêts” prévient-il ce lundi 2 novembre 2020. Une menace qu’il a appuyée en évoquant d’ores et déjà une contestation judiciaire, avant même le dépouillement complet des votes.

Sachez pour l’anecdote que cela est déjà arrivé une fois dans l’histoire des États-Unis mais il y a très longtemps. En 1876, le candidat républicain Rutherford Hayes perd le vote populaire mais gagne d’une voix seulement le collège électoral face au candidat démocrate Samuel J. Tilden. Les deux affirment avoir gagné l’élection et une crise survient alors. Elle est réglée deux jours plus tard quand les démocrates reconnaissent la victoire de Hayes, après avoir mis en place un compromis.

Lire la suite sur @ Gentside