Québec veut savoir quels minéraux se cachent dans notre sol

MONTRÉAL — Alors que la demande de minéraux critiques et stratégiques — qui se retrouvent dans des appareils électroniques et les batteries — est appelée à croître rapidement au cours des prochaines années, le gouvernement Legault allongera 90 millions $ sur cinq dans le but d’avoir une meilleure idée de ce qui se trouve dans le sol québécois.

Dévoilé jeudi, le plan de Québec a dressé une liste de 22 minéraux, comme le lithium, le graphite ainsi que le nickel, prisés dans des secteurs comme les télécommunications, l’aérospatiale, le domaine médical ainsi que l’électrification des transports. Grâce à une meilleure cartographie, qui devrait surtout s’effectuer dans le Nord-du-Québec ainsi que dans l’est de la province, les données compilées devraient favoriser la réalisation de projets. Les données seront mises à la disposition des entreprises et du public.