Rassemblements interdits mais tolérés : Les propos de Christophe Castaner vivement critiqués

Après l’annonce du ministre de l’Intérieur, à propos des rassemblements contre le racisme interdits mais tolérés, les critiques fusent.

Invité au micro de BFMTV et RMC, le ministre de l’Intérieur a annoncé que les manifestations contre le racisme et les violences policières sont légalement interdites dans le cadre de la crise sanitaire, mais que « l’émotion mondiale (…) dépassait les règles juridiques qui s’appliquent ».

« Nous ne souhaitons pas réaffirmer l’interdiction, qui est de droit, qui est de fait, et il n’y aura pas de sanctions et de procès-verbal pour la participation à cette manifestation. Il faut que cette émotion forte puisse être soutenue« , a-t-il ajouté.