Remdesivir, Kaletra et coronavirus : que disent les dernières études ?

Malgré un engouement certain pour ce traitement, les autorités sanitaires demeurent donc sur la réserve. L’ANSM a rappelé : “Un essai clinique conduit en Chine avec ce médicament n’a pu montrer que des tendances sans données conclusives sur son efficacité dans la maladie COVID-19.” Réalisé sur 199 sujets, cet essai randomisé (disposant d’un groupe test,  autrement dit d’un groupe de patients traités avec un placebo) prévoyait l’administration de Kaeltra deux fois par jour pendant 14 jours. A l’issue de l’expérimentation, l’équipe du Dr Cao a conclu à l’absence de bénéfice sur le temps d’amélioration clinique entre le groupe traité et le groupe témoin.

Le second médicament, le Remdesivir, est un autre antiviral expérimental développé par le laboratoire Gilead Sciences. Initialement, ce dernier était utilisé pour traiter la maladie à virus Ebola et les les infections à virus Marburg3. Intégré dans le programme de recherche Discovery, il est “le seul médicament dont on peut penser qu’il serait efficace”, a estimé, Bruce Aylward, assistant du directeur général de l’OMS. Le traitement avait été testé “in vitro et in vivo sur des modèles animaux contre les virus pathogènes du MERS et du SARS, également des coronavirus et qui sont structuralement similaires au Covid-19.” Gilead France a néanmoins expliqué : “Il n’existe aucune donnée démontrant une quelconque efficacité clinique potentielle du Remdesivir contre le Covid-19 chez l’homme.” 

Lire la suite sur @ Linternaute