Ruth Bader Ginsburg, la doyenne et icône de la Cour suprême est décédée

Pionnière dans l’histoire du féminisme américain, elle tire sa révérence à 87 ans après une longue bataille contre le cancer du pancréas et un combat incessants pour les droits des minorités.

Selon la radio NPR, cette dernière avait confié ses dernières volontés à sa petite fille Clara Spera quelques jours avant sa mort :

Vendredi soir, quelques centaines de personnes se sont rassemblées spontanément devant les colonnes de la Cour suprême pour lui rendre hommage. Les drapeaux du Congrès et de la Maison Blanche ont été mis en berne en son honneur.

Fragile depuis quelques années, cette championne de la cause des femmes, des minorités ou encore de l’environnement, avait été hospitalisée à deux reprises cet été et ses bulletins de santé étaient suivis de près par les démocrates qui craignent que le président Donald Trump s’empresse de nommer son successeur.

Lire la suite sur @ Ohmymag