Ryanair supprime 3.000 emplois pour “survivre” au coronavirus

Le groupe irlandais explique vendredi dans un communiqué que seront concernés principalement les pilotes et le personnel navigant, et que le plan porte sur 15% des effectifs totaux d’environ 19.000 personnes.

Ces suppressions d’emplois sont “le minimum dont nous avons besoin pour survivre les 12 prochains mois”, a déclaré sur la BBC le patron de la société Michael O’Leary.

Si un vaccin n’est pas trouvé et que le trafic ne revient pas à la normale, “nous pourrons avoir à annoncer davantage de suppressions”, a-t-il prévenu.

M. O’Leary a estimé que son plan de restructuration pourrait entraîner des fermetures de bases au Royaume-Uni.

Le syndicat britannique Unite demande lui à la compagnie de renoncer à ces suppressions d’emplois, estimant qu’elle dispose de “réserves de trésorerie importantes et est mieux armée que d’autres compagnies” pour affronter la crise.