Sanction contre le ministre Fitzgibbon: Legault va appuyer la commissaire à l’éthique

Le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, a enfreint le Code d’éthique et de déontologie de l’Assemblée nationale et doit être réprimandé, conclut la commissaire à l’éthique.

Les députés devront se prononcer sur la recommandation de réprimande d’Ariane Mignolet, qui, dans son rapport jeudi, a attribué plusieurs manquements au ministre relativement à ses échanges avec son ami et lobbyiste Luc Laperrière.

Elle reproche à M. Fitzgibbon de s’être placé dans une situation où son intérêt personnel pouvait influencer son indépendance de jugement dans l’exercice de sa charge, en raison de ses liens étroits avec M. Laperrière.

«Lorsqu’on occupe un poste comme celui de ministre, il est fondamental de bien tracer la frontière entre ses relations personnelles et professionnelles. Compte tenu de ce qui précède, je recommande qu’une réprimande soit imposée au ministre», a-t-elle écrit.