Santé mentale au Québec: des professionnels demandent des soins plus rapides et flexibles

MONTRÉAL — Un groupe de professionnels intéressés par la santé mentale, qui inclut notamment des médecins psychiatres et des omnipraticiens, dénonce que l’accès à des soins de santé mentale au Québec soit trop complexe et implique des délais insoutenables.

Ces intervenants invitent le ministère de la Santé et des Services sociaux à mettre en place les moyens pour offrir des soins plus rapides et flexibles, adaptés aux besoins et propices à l’engagement et au soutien des proches.

Les signataires d’un communiqué transmis lundi par l’Association des médecins psychiatres du Québec constatent que les personnes en crise ne disposent présentement que de très peu d’options pour obtenir des services rapidement dans leur communauté, autres que de se présenter à l’urgence de l’hôpital. Quant aux médecins omnipraticiens, ils sont nettement trop limités dans la diversité de soins qu’ils peuvent offrir directement au sein de leur groupe de médecine familiale (GMF).

Lire la suite sur @ huffingtonpost