Saône-et-Loire: il tue la chienne de sa fille puis la jette par la fenêtre

Le père de famille était sous l’emprise d’alcool et de stupéfiants lorsqu’il a commis cet acte barbare. La chienne, qui n’était pas morte après s’être faite poignardée et défenestrée, a rampé sur plusieurs mètre avant de donner son dernier souffle.

Des voisins, témoins de la scène, ont prévenu les autorités qui ont immédiatement interpellé ce lâche assassin.

Lors de sa garde à vue, les policiers ont vite découvert que cet individu était déjà connu des services de police et qu’il avait déjà été condamné pour des actes de cruauté envers des animaux. En effet, en 2010, il avait tué le chien de son fils avec un tournevis puis, en 2015, des canaris mais il n’avait pas eu d’interdiction de détenir un animal.

Lire la suite sur @ Vonjour