Selon une étude américaine, l’argent ferait bien le bonheur

Matthew Killingsworth, de l’université de Pennsylvanie, est parvenu à cette conclusion en analysant les données issues de 33 000 personnes aux revenus variés.

À chacun était posé une question chaque jour (via une application), leur demandant « Comment vous sentez-vous à l’instant présent ? ». La personne pouvait répondre de « très bien » à « très mal ».

Le chercheur a ensuite comparé ce niveau de « bonheur » avec le revenu annuel du ménage. Résultat : le bien-être momentané ainsi que la satisfaction générale de la vie augmentent plus les revenus du ménage sont élevés.

Une précédente étude de 2010 avait conclu qu’à partir d’un certain niveau vie (75 000 dollars par an à l’époque), le niveau de bonheur se stabilisait, atteignant un plateau.