Selon une étude les bébés pleureraient la nuit pour empêcher leur mère de retomber enceinte

Selon un chercheur de Harvard, la rupture des habitudes de sommeil nocturne des nouveau-nés serait un stratagème pour empêcher que des petits frères ou petites sœurs ne viennent agrandir la famille.

Une étude de l’université de Harvard sur les habitudes de sommeil des nourrissons intitulée « Troubled Sleep », publiée dans les revues Evolution, Medicine et Public Health Oxford, a révélé que le réveil nocturne est un mécanisme de survie pour les enfants, une tentative de retarder la chance de leurs parents et de procréer plus de progéniture.

Selon la théorie du chercheur David Haig, de nombreux bébés qui se réveillent la nuit pour allaiter tentent de prolonger l’infertilité postnatale de leur mère (aménorrhée de lactation), qui peut parfois être prolongée par l‘allaitement.