Singapour: un homme a été condamné à mort en vidéoconférence !

Alors que Singapour a dû faire face à une deuxième vague de contamination au coronavirus, l’audience s’est déroulée par vidéoconférence via l’application Zoom afin de ne pas mettre en danger la sécurité de toutes les personnes impliquées dans la procédure.

En effet, des groupes de défense des droits de l’Homme ont critiqué l’utilisation de la vidéoconférence pour des verdicts de peine capitale.

Un cas similaire avait déjà fait parler de lui au début du mois, au Nigéria, qui était la toute première condamnation à mort prononcée à distance.