Stop Covid : comment va se concrétiser l’idée d’appli de traçage numérique ?

L’avis du Conseil scientifique rendu samedi 25 avril et les propos de son président Jean-François Delfraissy n’arrangeront certainement rien à l’affaire : ils ont indiqué récemment que la solution numérique ne réglera pas seule le problème du suivi des malades, essentiel lors de la phase du déconfinement pour éviter tout rebond de l’épidémie de coronavirus. Ils préconisent en complément la création d’une brigade de 20 000 personnes chargées de mener des enquêtes auprès des malades…

L’application anti-coronavirus qu’est en train de développer le gouvernement français par le biais de l’Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (Inria), avec plusieurs partenaires européens dont l’Allemagne, avance donc difficilement. La semaine dernière, des chercheurs franco-allemands ont publié quelques détails techniques sur cette appli. Ils confirment que le protocole utilisé, “ROBERT”, n’utilisera pas des données de géolocalisation des smartphones, mais bien la technologie Bluetooth qui permettra “le partage, par les personnes détectées positives au Covid-19, d’une liste d’identifiants anonymes correspondant aux personnes qu’elles ont croisées pendant la durée d’incubation du virus”.