Sur Twitter, l’ancien Premier ministre malaisien a incité les musulmans à tuer des Français

Ce message est resté pendant près de trois heures avant d’être supprimé suite à la demande du gouvernement français à ce que le compte en question, suivi par 1,3 million de personnes, soit suspendu. Le secrétaire à la transition numérique Cédric O a ensuite écrit sur Twitter: « Twitter ne saurait se rendre complice d’un appel au crime« .

Cependant, le réseau social n’a pas fait disparaître le message en estimant qu’il allait à l’encontre de « ses règles relatives à la glorification de la violence » mais que sa disponibilité pouvait « présenter un intérêt pour le public« .

L’ancien premier ministre malaisien a estimé que les musulmans avaient « le droit » de tuer des millions de Français. Le tweet, qui contrevient nettement aux règles de modération du réseau, a finalement été supprimé.