Tintin et Haddock s’enlaçant, “Mouna Lisa”, comment le street-art réinvente le vivre ensemble

La rue est-elle le plus grand musée du monde ? L’impact du street-art dans la société est-il minimisé ? Est-il porteur de messages d’ouverture et de tolérance ? On fait le point avec l’artiste Combo, créateur du Colors Festival.

Combo a fait les Beaux-Arts mais c’est bien dans la rue qu’il se sent le plus libre d’exprimer sa créativité et de faire passer les messages d’ouverture et de tolérance qu’il souhaite amener à travers son art.

Pour ce faire, il passe par exemple par la reprise de grands classiques de la peinture. Il revisite ainsi des œuvres phares comme “La Jeune fille à la perle” de Vermeer, “Mona Lisa” de Léonard de Vinci pour les vêtir d’habits traditionnels, culturels. Une façon de s’habiller qui peut être rattachée aux “Berbères, aux Tunisiens, aux Marocains, aux Algériens”.

Lire la suite sur @ Gentside