Tirs de mortiers d’artifice sur la police : cinq mineurs remis en liberté à Bordeaux

Les cinq mineurs avaient été interpellés après l’agression qui a eu lieu dans le quartier du Grand-Parc, au nord-ouest de Bordeaux.

En effet, jeudi soir dernier, trois policiers de la brigade anti-criminalité (BAC) de Bordeaux ont essuyé des « tirs tendus de mortiers d’artifice ». Au total sept impacts de tirs ont été relevés sur le véhicule des policiers, qui intervenaient lors de l’évacuation d’un scooter volé dans le quartier du Grand-Parc, au nord-ouest de Bordeaux.

Les tirs de mortier provenaient d’une quinzaine d’individus. Un des policiers, resté dans le véhicule a eu la main brûlée par des résidus d’artifice entrés dans l’habitacle. En outre, les trois fonctionnaires de police souffrent d’acouphènes.