Trame fictive et faits historiques

La lecture du dernier roman de Dominique Millette, Gouroueville, m’a fait passer quelques moments agréables. La façon de camper les personnages et de dénouer l’intrigue est intéressante et originale.

L’action se déroule principalement à Pointe-aux Oies, à une heure de London, mais la romancière situe certains épisodes entre Toronto et Windsor.

À un moment donné, elle mentionne tous les villages où il y a une école de langue française dans le comté d’Essex… sauf celui où je suis né: Saint-Joachim.

Le roman signale cependant que la Fondation Héritage Canada a déclaré en 2005 que l’église de Saint-Joachim était «le site patrimonial le plus menacé au Canada».

Lire la suite sur @ L\'express