Trump condamne (finalement) les violences

Jeudi, au lendemain d’une journée de chaos qui a ébranlé l’Amérique, Donald Trump, accusé par Joe Biden d’avoir miné la démocratie, a lancé un rare appel à la “réconciliation”, condamnant “une attaque odieuse” sur le Capitole.

Dans une vidéo qui marque un changement net de ton, le président républicain s’est dit “scandalisé par la violence” déployée par quelques centaines de ses sympathisants, qui ont envahi le siège du Congrès mercredi.

“Nous venons de vivre une élection intense et les émotions sont fortes”, mais “il faut se calmer”, a-t-il ajouté, alors que pendant deux mois il n’a cessé de souffler sur les braises de la division en brandissant des théories du complot.